Les récents efforts de l’IGN dans la mise à niveau des bibliothèques OpenSource Proj et GDAL permettent d’utiliser ces outils pour passer de NTF à Lambert 93. L’IGN a notamment intégré une grille de transformation NTF -> RGF93 utilisable avec Proj, un script de reprojection de dalles raster pour GDAL et surtout un référentiel complet des systèmes de coordonnées qu’on peut croiser dans nos régions.

Ce référentiel utilise un nouveau namespace, c’est-à-dire qu’il se situe au même niveau que celui de l’EPSG. Cela pose quelques problèmes, puisque MapServer par exemple ne prévoit que de rechercher le namespace epsg. Une projection définie par « +init=IGNF:LAMBE » ne sera donc pas interprétée comme du Lambert Etendu, mais fera planter MapServer. Pour pallier ce manque, et en attendant qu’une prochaine version de MapServer intègre cette modification, une version custom IGN de MapServer 5.0.0. est disponible. On peut lui parler en IGNF sans la vexer. Comme me le rappelait Gilles Martinoty, chef de projet Lambert 93 à l’IGN, ce nouveau registre garantit traçabilité et fiabilité des paramètres puisqu’il est fourni par le Service de Géodésie de l’IGN, responsable des systèmes géodésiques français.

En outre, ce registre comporte aussi la description des projections utilisées par le Géoportail, ce qui peut permettre d’intégrer ses propres couches ainsi reprojetées à une application utilisant l’API Géoportail (en 800 x 600, et à raison de 10000 tuiles par jour et par clé selon les nouvelles conditions d’utilisation). On y apprend que la projection utilisée est une projection équirectangulaire, dont seul le parallèle de référence change pour les diverses zones représentées (Métropole, DOM, TOM et autres…)

A noter que le registre IGNF existe aussi pour PostGIS (469 injectées dans la table spatial_ref_sys) et pour QGis. On dit merci qui ?


Gdal et Proj compatibles Lambert 93
Étiqueté avec :            

3 pesnées sur “Gdal et Proj compatibles Lambert 93

  • 20 octobre 2008 à 12:03
    Permalien

    Bonjour Guillaume,

    quand l’IGN se met à fait du « service public », c’est bon à saluer non 😉 ?
    une seule question : à quand une labellisation des outils « made in IGN » by IGN ?

    je suis cependant triste de devoir utiliser les outils d’ESRI et d’Autodesk pour pouvoir reprojeter des données avec une garantie et une labellisation…

    Nicolas

    PS : des bruits court comme quoi la labellisation de l’IGN serait payante….peut être que l’IGN pourrait soutenir l’OSGEO ?

    Répondre
  • 20 octobre 2008 à 18:21
    Permalien

    des outils vérifiés et paramétrés par l’IGN en personne ont-ils vocation à être labellisés ? C’est un peu comme le Port-Salut non ? Pour moi, le registre IGNF, il est plus que labellisé !

    Répondre
  • Ping : neogeo » Archive du blog » Outils OpenSource, Lambert 93 et labellisation IGN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.