Question : dans quelle discipline la France occupe-t-elle la première place devant l’Espagne, l’Allemagne et l’Australie ? Non, ce n’est le foot (l’Australie pff…), ni la chasse aux paradis fiscaux, mais l’activité OpenSource ! Des gens très sérieux (RedHat et le Georgia Institute for Technology) ont fait un index, l’OSI, pour OpenSource Index, et donc un classement non moins sérieux, avec une belle carte,  dans lequel la France obtient le premier rang pour son activité OpenSource. Elle le doit surtout à la note dans la catégorie « Gouverment », ce qui va faire chaud au coeur de nos députés (qui utilisent Ubuntu), de la Gendarmerie Nationale qui a entrepris une migration de grande ampleur vers le libre, mais aussi de l’ADDULACT ou du BRGM. Qui sait, le dernier GeoSource a peut-être permis de faire la différence avec l’Espagne (2e du classement) qui la ramène un peu avec GvSIG

Pour mieux comprendre le classement, il y a toute la démarche qui est expliquée, du moins pour ceux qui ont le courage de lire les 23 pages serrées… Plus court, une FAQ répond aux questions d’usage, genre « Pourquoi mon pays n’apparaît pas dans la liste ? » Et bien ce n’est pas parce que ton pays est tout nul en OpenSource, c’est tout simplement parce qu’il est tellement arriéré qu’on a même pas pu trouver une donnée pertinente. Content ? Pour les obsessionnels, le dernier paragraphe explique comment la carte a été créée : à partir d’un shapefile fourni par thematicmapping.org, les géométries ont été allégées des trucs inutiles (Corse, Sardaigne, Irlande du Nord…), puis simplifiées. Le tout a été transformé en GeoJSON (760 ko quand-même) par OGR, et est reprojeté à la volée par OpenLayers, ce qui explique sans doute pourquoi c’est si lent.

Vive la France, vive la République, vive le Logiciel Libre !

On est les champions !
Étiqueté avec :        

Une pensée sur “On est les champions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.