Arrivés vêtus de T-Shirt aux couleurs du ZOO, Gérald Fenoy de GeoLabs et Nicolas Bozon de 3Liz font le buzz depuis hier dans les couloirs du FOSS4G à Sydney. Il faut dire qu’ils ont fière allure et un réel talent, car expliquer le concept de chargement dynamique dans le kernel d’un produit qui n’a même pas (encore) de client graphique demande une vraie audace.

Le logo du ZOO Project
Le logo du ZOO Project

Mais vous aussi vous demandez peut-être ce qu’est le ZOO Project ? Originellement conçu par GeoLabs, cette petite merveille est un serveur de services WPS (les Web Processing Services, qui vous ingèrent de la donnée et la recrachent transformée selon votre souhait), qui peut charger dynamiquement des modules externes donc (GDAL par exemple) et être manipulé directement en C++ mais aussi en Perl ou en Python. Le WebSIG de demain donc, ou pour faire plus simple, la version web de FME ! Oui, il faut faire un client, et une bonne démo, car dit comme ça, ça reste un peu obscur.

L’équipe s’est étoffée en regroupant des compétences diverses, de Venkatesh Raghavan de l’Université d’Osaka en passant par moi-même. Je ne connais pas encore tout le monde, mais je viens de tenir un premier Zoo Meeting avec Gérald Fenoy, avant un ZooDay début novembre en terre languedocienne.  Ca va faire mal. Mais après, il y aura la demo et le client !

Zoo fait le buzz au FOSS4G
Étiqueté avec :    

3 pesnées sur “Zoo fait le buzz au FOSS4G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.