Avec une petite journée de retard, voici le compte-rendu du premier Zoo Day tenu vendredi dernier à Montpellier qui m’a permis d’y voir un peu plus clair dans l’architecture mise en oeuvre.

Le Zoo-Project est constitué de 3 éléments distincts :

  • Le zoo-kernel, écrit en C
  • Le zoo-server, ensemble de services pouvant être écrits en C, python (pour le moment) ou autres (un jour…) et proposant un fichier texte de configuration (description des format, entrées/sorties, mapping vers les processus du noyau).
  • Le zoo-client, qui est plus un support de démonstration, puisque en inter-opérabilité le serveur se veut indépendant du client qui l’interroge.

L’originalité principale vient de la facilité d’intégration des librairies externes, celles qui réaliseront les tâches exposées par les services. On peut soit les compiler directement dans le noyau, pour obtenir un maximum de performance. C’est déjà le cas pour GDAL/OGR et CGAL. Mais on peut aussi les charger dynamiquement à l’exécution, pour privilégier la souplesse. Il faut aussi noter que le champ d’application ne se limite pas aux librairies de traitement géométrique ou de traitement d’image. On peut ainsi imaginer des services de publication PDF, de calcul statistique, d’intégration de données, et bien entendu les chaîner puisque l’input d’une requête WPS peut être un résultat de requête WPS.

En l’état actuel, le Zoo-Project n’implémente pas complètement l’ensemble de la spécification WPS, et cette dernière est elle-même encore susceptible d’être amendée par l’OGC. Il faudra par exemple tenir compte des « profils » WPS, destinés à exposer un ensemble de services autour de problématiques précises. Néanmoins, le Zoo-Project est une implémentation intéressante du concept WPS et permet de mettre à l’épreuve sa plus-value par rapport à des traitements exécutés en local.

Les prochains chantiers du projet sont la finalisation du kernel, l’intégration d’une gamme étendu de services, et la constitution d’un client riche « générique » capable de proposer les formulaires correspondant aux entrées attendues par chacun des services.

Après le Zoo-Day
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.