Depuis son lancement en 2007, le produit Spatial Data Integrator a émmergé comme une solution de traitement et gestion de données géographiques. En effet, partant du large spectre fonctionnel fourni par Talend (+ de 500 composants aujourd’hui), les « géocomposants » permettent la réalisation de traitements (eg. validation de géométrie, calcul de distance, agrégation, intersection) et la gestion (eg. création de métadonnées, publication dans un catalogue) de données géospatiales.
Cependant, il était difficile de suivre le rythme de progression de Talend Open Studio (également appelé TOS). Afin de bénéficier des avancées rapides faites par l’équipe de Talend, il a été décidé de pouvoir connecter le module spatial sur une installation de TOS existante.
Pour cela, l’architecture utilise maintenant des points d’extension pour l’ensemble des plugins du module spatial (type Geometry, librairies, composants, routines, assistants). Ainsi, le processus de création d’une nouvelle version est grandement simplifié. L’utilisation de plugins et la suppression des « patches » permettent également une prise en main beaucoup plus aisée pour d’éventuels nouveaux contributeurs.
La version 4.0.1 sortie vendredi dernier est donc la première ébauche de cette nouvelle architecture qui devrait être finalisée lors de la sortie de la version suivante. Cette version bénéficie donc des fonctionnalités de la version 4.0.1 de TOS, de corrections de bugs ainsi que quelques ajouts fonctionnels.
Léger changement de cap pour le module spatial de l'ETL Talend
Étiqueté avec :    

4 pesnées sur “Léger changement de cap pour le module spatial de l'ETL Talend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.