Il faut bien que je révise complètement mon jugement précédent concernant OpenLayers. Je lui reprochais son approche essentiellement mash-up, d’agrégateur de multiples formats de données (WKT, GML, KML, GeoRSS, GeoJSON) dans une interface certes très ergonomique mais relativement pauvre fonctionnellement, tout en souhaitant voir plus de réelles fonctionnalités SIG se traduire concrètement en webmapping…

Pendant que j’écrivais ces lignes donc, Christopher Schmidt était en train de mettre la touche finale à du WebProcessingService (WPS) intégré à OpenLayers. Ce qui donne  exactement le genre de résultat que j’appelais de mes voeux ! Voilà qui permettra mieux aux « Grey suit guys » de démontrer la qualité de cet environnement et d’en généraliser l’utilisation.

Online Web Processing
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.