Suite à la sortie de la version 2.3.3 de GéoSource (disponible en téléchargement ici), je vous propose un petit didacticiel pour « expiriser » votre catalogue. En effet, EXPIRE est un formulaire de saisie simple de métadonnées et il est parfois reproché à GéoSource d’être complexe d’utilisation. L’outil de catalogage doit cependant être en mesure de gérer les normes ISO dans leur ensemble pour répondre aux besoins des différentes typologies d’utilisateurs. Pour cela, différentes vues (pour la saisie et la consultation) ont été mises en place dans GeoNetwork et/ou GéoSource :

  • Vue par défaut
  • Vue découverte ou INSPIRE
  • Vue essentielle
  • Vue ISO
  • Vue avancée
  • Vue XML

Ci-dessous, vous trouverez quelques pistes pour simplifier l’apparence du formulaire de saisie de GéoSource en reprenant quelques idées du projet EXPIRE :

  • Un peu de CSS
  • Désactivez les options non utilisées. Dans le fichier WEB-INF/config-gui.xml,
    • supprimez la gestion des relations entre métadonnées en mettant en commentaire :
      <!--
      <editor-metadata-relation/>
      -->
    • Cachez la vue essentielle et la vue XML tout en conservant tout de même la vue avancée qui sera la seule vous permettant (si un jour vous le souhaitez) d’ajouter l’ensemble des éléments du standard ISO19139. La vue découverte ou INSPIRE sera la vue affichée par défaut du fait de l’attribut « default » mis à « true ».
      <metadata-tab>
        <inspire flat="true" default="true"/>
        <advanced/>
      </metadata-tab>
  • Configurez les listes de valeurs pour simplifier la saisie. En effet, il est possible d’ajouter un attribut « hideInEditMode » aux éléments « entry » dans le fichiers de configuration de ces listes (dans xml/schemas/iso19139/loc/fr/codelists.xml). Par exemple, pour ne pas proposer « Exécutant » pour le rôle des contacts :
    <entry hideInEditMode="true">
      <code>processor</code>
      <label>Exécutant</label>
      <description>Organisme qui a réalisé des
    traitements sur la ressource. Acteur qui est intervenu lors
     de la réalisation de la ressource</description>
    </entry>

     Cela permet de simplifier la saisie tout en restant compatible avec des métadonnées que vous pourriez moissonner et qui contiendraient ces valeurs.

  • Modifiez le formulaire. Pour ceux d’entre vous que le language XSL ne rebute pas trop, il est possible de transformer les listes de choix en bouton radio pour avoir un aperçu rapide des options possibles (par exemple lorsque le nombre de valeurs possibles est inférieur ou égal à 3). Ceci nécessite une adaptation du mécanisme de génération de l’éditeur dans xsl/metadata-iso19139.xsl ligne 729.
    <xsl:variable name="maxNumberOfItemsForRadio" select="3"/>
    <xsl:variable name="nbItems" select="count($codelist/entry[not(@hideInEditMode)])"/>
    
    <xsl:choose>
      <xsl:when test="$nbItems <= $maxNumberOfItemsForRadio">
        <xsl:variable name="fieldName" select="concat('_', ../geonet:element/@ref, '_', name(.))"/>
    
        <input type="radio" name="{$fieldName}" id="{$fieldName}_" value=""/>
        <label for="{$fieldName}_">Inconnu</label>
        <xsl:for-each select="$codelist/entry[not(@hideInEditMode)]">
          <xsl:sort select="label"/>
            <input type="radio" name="{$fieldName}" id="{$fieldName}_{position()}">
              <xsl:if test="code=$value">
                <xsl:attribute name="checked">checked</xsl:attribute>
              </xsl:if>
              <xsl:attribute name="value"><xsl:value-of select="code"/></xsl:attribute>
            </input>
            <label for="{$fieldName}_{position()}"><xsl:value-of select="label"/></label>
          </xsl:for-each>
       </xsl:when>
       <xsl:otherwise>
         <!-- codelist in edit mode -->

  • Cachez certains champs. L’organisation des champs mise en place dans GéoSource dans la vue découverte est inspirée de l’éditeur disponible sur le portail INSPIRE. Elle reprend les champs décrits dans les règles d’implémentation INSPIRE sur les métadonnées. Il est cependant possible de la modifier dans le fichier xsl/metadata-iso19139-inspire.xml. Par exemple, supprimez
    	../../gmd:fileIdentifier|
    	../../gmd:language|
    	../../gmd:metadataStandardName|
    	../../gmd:metadataStandardVersion|
    	../../geonet:child[string(@name)='language']|
    	../../gmd:characterSet|
    	../../geonet:child[string(@name)='characterSet']|

     vers la ligne 500 pour ne plus voir les champs identifiant, langue des métadonnées, nom et version du standard. En remplissant vos modèles de saisie par les valeurs adéquates, plus besoin « d’ennuyer » les éditeurs avec ces descripteurs, vous pourrez toujours si besoin passer en vue avancée pour changer les valeurs.

Voici donc un aperçu de quelques options de configuration de GeoNetwork & GéoSource.

"Expiriser" GéoSource !
Étiqueté avec :    

2 pesnées sur “"Expiriser" GéoSource !

  • 20 juillet 2011 à 16:11
    Permalien

    Toutes ces informations sont bien utiles et utilisables sous la version 2.7.0.0 (avec qq adaptations).

    Nous avons fait le choix d’utiliser plutôt la vue vue essentielle que la vue Inspire à plat qui ne contient pas certains champs « techniques » nous semblant essentiels : type de représentation spatiale et projections (que Expire intégre), mais aussi les informations de mise à jour entre autre.

    Bref, la vue essentielle est plutôt bien faites avec une organisation qui a du sens… mais nous aimerions ne pas faire apparaitre certains champs comme vous le proposez dans le dernier point… mais cela semble plus compliqué et ne pas se trouver dans un seul fichier… Pouvez-vous nous guider sur ce point ?

    Merci

    PS: le même commentaire avec moins de fautes, désolé….

    Répondre
    • 16 août 2011 à 19:57
      Permalien

      Nous comprenons que les outils open source auxquels nous contribuons activement ne soient pas parfaits et nous apprécions toute remontée d’information qui permette de les améliorer et les consolider. Nous affectons une partie importante de notre temps à développer ces outils, prendre en compte les remarques de leurs communautés d’utilisateurs et à répondre à leurs questions. Nous vous avons d’ailleurs apporté un certain nombre d’éléments de réponse sur la liste publique de diffusion GeoNetwork. N’hésitez donc pas à remonter vos problèmes sur la liste publique.

      L’investissement (autant humain que financier) que nous consacrons à ces logiciels ne peut avoir lieu que parce que nous obtenons des financements auprès d’organismes qui souhaitent que ces logiciels s’améliorent. Certains des organismes avec lesquels nous travaillons ont d’ailleurs accepté de financer la correction de certaines anomalies que vous rencontrez dans la mise en place du catalogue au CG34 (eg. #573, #567). N’hésitez donc pas à nous faire part de possibilités de financement qui nous permettraient de corriger et faire évoluer GéoSource et GeoNetwork.

      Vous pouvez également devenir un des contributeurs de GéoSource et GeoNetwork, cela vous permettrait de décrire les anomalies rencontrées, de les corriger, d’améliorer la documentation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *