Deux gars, Alasdair Allan et Pete Warden viennent de découvrir la meilleure application de géolocalisation de tous les temps, celle permettant aux férus de Location Based Services de pouvoir croiser déplacements et utilisation d’applis sur une période de temps illimitée. Même pas besoin de l’installer, elle est déjà sur votre iPhone. Mais le plus drôle c’est qu’il n’y a même pas besoin de votre iPhone pour récupérer TOUTES VOS POSITIONS DEPUIS iOS4 soit Juin 2010 (!!!), puisque ces données sont synchronisées lors de votre sauvegarde par iTunes. Le fichier est donc sur votre poste de travail.

Nos deux bonshommes ont développé un petit logiciel (MacOSX only) capable d’extraire et de cartographier les données stockées en clair dans une base de données SQLite. Le résultat est captivant et effrayant à la fois. Sous vos yeux s’affichent tous les déplacements que vous avez effectués avec votre iPhone (tous vos déplacement donc), que la position ait été enregistrée depuis la cellule GSM ou un spot Wifi (car ce ne sont même pas les données GPS qui sont exploitées). Dans l’image ci-dessous, vous pouvez reconnaître mon déplacement à Barcelone en septembre dernier et d’autres…

Notez bien que tout un chacun peut effectuer la manipulation à votre insu, à moins que nous n’utilisiez des sauvegardes cryptées, ce qui est rare, car on n’a rien à cacher n’est ce pas ? Sauf que si, on en a plein des trucs à cacher. Ou disons certains trucs à ne pas porter à la connaissance de certaines personnes et d’autres trucs à d’autres personnes. Dans ce but, les auteurs de l’appli ont arrondi les données spatialement et temporelement à la semaine. Mais dans la base elle-même, vous avez tout, à la seconde près. La localisation n’est pas toujours parfaite, il y a des artefacts, mais c’est néanmoins la plus grosse base de connaissances vous concernant qui existe au monde que vous avez là sur votre poste ouverte à tous les vents. Et pas moyen de la supprimer puisque les données reviennent à chaque mise à jour. D’après la FAQ des auteurs, le cryptage des sauvegardes est la seule protection.

Pour les sigistes de tous poils, voici comment consulter les données directement dans QGIS (soyez seul…). C’est néanmoins toujours pour Mac, mais la manip sous Windows est faisable pour peu que l’on puisse trouver un logiciel décompressant les backups iTunes :

  1. Récupérer le décompresseur pour Mac : http://supercrazyawesome.com/
  2. Lancez-le, cliquez sur Read Backups, choisissez votre iPhone (ou celui de madame…). La liste de toutes les sauvegardes applicatives de l’iPhone apparait.
  3. Choisissez iOS Files, puis Extract. Vous vous retrouvez avec un dossier complexe. On va lui faire la peau.
  4. Avec le plugin Firefox SQLite ou tout autre truc permettant de lire les bases SQLite, ouvrez le fichier iOSFiles/Library/Caches/locationd/consolidated.db. Elle contient 40 tables. Intéressez-vous à celle qui est nommée CellLocation. Tout y est. Sauf quand vous être en Wifi. Ça c’est dans WifiLocation, mais c’est moins intéressant car plus statique.
  5. Exécutez la requête « SELECT timestamp, avg(longitude), avg(latitude) from cellLocation group by timestamp HAVING latitude > 0 and longitude > 0; » et sauvegardez en CSV. L’utilisation de avg permet de moyenner les positions prises au même moment, ça allège le résultat, mais ça n’améliore pas la précision car on n’a pas la pondération de chaque cellule (enfin, elle est peut-être dans une autre table…).
  6. Ouvrez QGis, chargez ou ouvrez l’extension « Délimiteur de texte », et chargez votre fichier CSV (attention aux options : choix du séparateur, spécification des colonnes, le X c’est la longitude, le Y c’est la latitude, c’est pour ça que je les ai mis dans cet ordre dans la requête SQL plus haut).
  7. Vous avez un paquet de points qui s’affichent dont la forme générale est déjà peut-être évocatrice…
  8. Ajoutez un service WMS un peu explicite (Geosignal, un cartorisque qui va bien avec le SCAN25, la carte géologique au 50e même), et essayez de vous rappeler ce que vous avez bien pu aller faire là…

Bon, j’arrête là, je crois que la démonstration est suffisamment explicite et consternante. Je suis sûr qu’on en reparlera. En attendant, qu’est-ce j’en fais de mon iPhone ? Il ne faut pas laisser passer ça… Il y a bien Android, mais Google enregistre toutes les requêtes faites via Chrome…

Déferlement médiatique en cours :

http://www.ecrans.fr/Tous-les-utilisateurs-d-iPhone,12544.html
http://topmedias.org/internet/apple-surveille-les-utilisateurs-iphone-et-ipad-1729.html
http://www.20minutes.fr/article/710611/high-tech-l-iphone-enregistre-tous-deplacements-autorisation-insu

et bien d’autres…

Votre iPhone vous surveille…

2 pesnées sur “Votre iPhone vous surveille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.